John Bolton exhorte Taïwan à continuer de renforcer sa coopération avec le Congrès américain

48
John Bolton interviewé par l'agence taïwanaise CNA (Image : CNA)

L’ancien conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche John Bolton, qui a récemment publié le livre The Room Where It Happened: A White House Memoir sur son passage aux côtés du président américain Donald Trump, a accordé une interview, hier, à l’agence de presse taïwanaise CNA.

Dans son livre, Bolton a révélé que lors du G20 d’Osaka, le président chinois Xi Jinping avait demandé à Donald Trump de ne pas vendre d’armes à Taïwan et de ne pas non plus autoriser Tsai Ing-wen à se rendre aux Etats-Unis. Il a également affirmé que le président américain ne se souciait que de sa réélection, et de conclure un accord commercial avec la Chine, refusant de s’impliquer dans des questions sensibles comme Taïwan, Hong Kong ou l’incident de Tian’anmen.

Toutefois, il a également ajouté que si les Démocrates reprochaient aux Républicains d’être « faibles » face à la Chine, les deux partis se comportaient en réalité de la même manière une fois au pouvoir. Bolton a estimé que pendant les quatre mois qui précèdent l’élection présidentielle américaine, il fallait s’attendre à un discours très dur vis-à-vis de la Chine de la part de Donald Trump, mais que personne ne savait quelle sera son attitude le lendemain de l’élection, s’il est réélu. C’est pourquoi, concernant l’élection présidentielle américaine, John Bolton a déclaré qu’il était difficile de déterminer quel résultat serait le plus bénéfique pour Taïwan.

Bolton a exhorté Taïwan, dans l’interview, à continuer de renforcer sa coopération avec les membres du Congrès américain pro-Taïwan, ce quelque soit leur parti politique. Enfin, il a rappelé qu’il s’était rendu plusieurs fois à Taïwan dans le passé, qu’il avait toujours plaidé en faveur de la reconnaissance de Taïwan. Il a ajouté qu’il avait initialement prévu de retourner à Taïwan au printemps 2020 mais que le voyage avait été annulé en raison de la crise sanitaire. Bolton a précisé qu’il espérait y retourner une fois la pandémie terminée, et qu’il espérait pouvoir rencontrer la présidente taïwanaise.