La MAC met en garde contre la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong

46
Inauguration du bureau du soutien aux Hongkongais du MAC (photo RTI)

Suite à sa promulgation par le président chinois Xi Jinping, la loi sur la sécurité nationale de Hong Kong entre en vigueur ce mercredi 1er juillet, qui marque aussi le 23e anniversaire de la rétrocession de cette ancienne colonie britannique. A Taiwan, la Commission des affaires continentales (MAC) a inauguré aujourd’hui un nouveau bureau pour soutenir les Hongkongais face à la nouvelle situation sur leur territoire.

Assistant à l’inauguration, le président de la commission, Chen Ming-tung (陳明通) a mis en garde contre la nouvelle loi hongkongaise en avertissant que toute personne, quelle que soit sa nationalité, pourrait être poursuivie à Hong Kong sur la base de cette loi. « Ne s’agit-il pas bel et bien d’une loi transnationale qui s’applique à la population du monde entier ? Il n’y a pas que les Hongkongais et les Taiwanais, le monde entier doit être sur ses gardes. Nous devons faire face à cette loi de manière très sérieuse », a souligné le responsable de la MAC.

Egalement présent à la cérémonie, le Premier ministre Su Tseng-chang (蘇貞昌) a dénoncé le non-respect par Pékin de ses engagements auprès de Hong Kong concernant l’autonomie dont devait jouir la Région administrative spéciale (RAS) pendant 50 ans. Il a conseillé aux Taiwanais de redoubler de vigilance lors de leur voyage ou de leur transit à Hong Kong. A titre de rappel, la nouvelle loi hongkongaise vise à réprimer tout acte de sécession, de subversion, de terrorisme et d’ingérence de puissances étrangères représentant un risque pour la sécurité nationale.