Le ministère de l’Intérieur autorise des dons pour les campagnes de destitution

15
Photo d'illustration de Pexels

Le ministère de l’Intérieur a approuvé le projet d’amendement de la loi sur les dons politiques autorisant les initiateurs des projets de destitution et les politiciens confrontés à un vote de destitution à recourir à des collectes de dons politiques. Actuellement, seuls les partis politiques et les candidats aux élections sont autorisés à recevoir des dons.

Ce projet d’amendement du ministère prévoit néanmoins une limite de la date du début de la colltecte de dons pour éviter tout abus, comme l’explique Cheng Ying-hung (鄭英弘) du ministère de l’Intérieur : « Afin d’éviter tout abus intentionnel des dons au nom de la destitution, l’amendement de la loi prévoit spécifiquement que les initiateurs de projets de destitution ne pourront recevoir des dons politiques qu’après la première étape de collecte de signatures. Une fois que les signatures réunies seront vérifiées par la commission électorale, les initiateurs pourront alors procéder à la collecte de dons pour entamer la deuxième étape de collecte de signatures. »

Le ministère prévoit par ailleurs de suspendre toute collecte de dons au cas où un projet de destitution n’est pas accepté par la commission électorale. Les dons politiques déjà collectés devront quant à eux être envoyés à la caisse nationale dans les trois mois qui suivent le rejet du projet. Ce projet doit encore être approuvé par le gouvernement avant d’être envoyé à la branche législative.