La Chambre de commerce européenne appelle à un traitement égal des étrangers à Taiwan

27
Giuseppe Izzo (Photo d'archives de de CNA)

Le président de la chambre de commerce européenne Giuseppe Izzo a formulé son point de vue aujourd’hui sur l’amélioration que Taiwan doit accomplir afin d’attirer les talents internationaux. Giuseppe Izzo a cité quatre grands domaines dans lesquels Taiwan doit procéder à des ajustements, à commencer par les réglementations du travail, le système éducatif, la politique de visas et le traitement des étrangers.

Concernant les réglementations du travail, le président de la chambre du commerce européenne estime que le calcul du nombre d’heures de travail appliqué à Taiwan date du 20e siècle puisque la productivité n’égale pas au nombre d’heures de travail à l’ère numérique.

Concernant le système éducatif, il estime que Taiwan manque de flexibilité pour que des écoles internationales puissent ouvrir des établissements à Taiwan avec une liberté plus grande de recrutement des enseignants.

A propos des visas, Giuseppe Izzo suggère au gouvernement de mettre en place une procédure transparente, prévisible, cohérente et simple pour que les étrangers puissent évaluer leur séjour à Taiwan.

Enfin, à propos du traitement des étrangers, le président de la chambre de commerce européenne estime que les étrangers qui résident et travaillent à Taiwan doivent bénéficier du même traitement que les citoyens taiwanais. Il a notamment cité l’exemple des récentes mesures de coupons pour re-dynamiser l’économie puisque les étrangers qui paient des impôts dans le pays ne sont pourtant pas éligibles à ces mesures préférentielles.