Han Kuo-yu, premier maire d’une supermunicipalité destitué

1932
Han Kuo-yu salue ses supporters après son discours de la destitution (Photo CNA)

A peine 1h10 après le début du dépouillement des votes, la commission des élections de la supermunicipalité de Kaohsiung a déjà recensé un nombre de voix qui dépasse le seuil minimum de 574 994 pour la destitution de Han Kuo-yu (韓國瑜). La commission des élections a, au final, annoncé le détail des votes avec 939 090 voix pour la destitution du maire, 25 051 voix contre et 5 118 votes nuls. Le taux de participation au scrutin est de 42,14 %.
Elu en novembre 2018 avec 892 545 voix, Han Kuo-yu du parti Kuomintang est ainsi destitué avec 45 000 voix de plus.

Peu après sa destitution, Han Kuo-yu à la tête de son équipe municipale, a prononcé un discours axé sur deux remerciements, trois regrets et un voeu. Il a notamment remercié les 892 500 résidents de Kaohisung qui avaient voté pour lui en 2018, ses trois maires adjoints et son équipe municipale. Le maire destitué a poursuivi son discours en accusant le parti au pouvoir (le parti démocrate progressiste) qui, selon lui, a utilisé sa force institutionnelle et les médias pour favoriser sa destitution. Il a également regretté que sa municipalité n’ait pas eu de justes retours sur ses accomplissements, que ce soit en matière d’enseignement linguistique, de lutte contre le Covid-19 ou encore des logements sociaux. Il regrette bien entendu de ne pas avoir pu mener pleinement sa politique qui était à ses yeux capable de guider Kaohsiung davantage vers une internationalisation. En conclusion, Han Kuo-yu a présenté ses voeux à cette grande ville qui se développera encore plus avec le futur maire.

La commission centrale des élections prévoit d’annoncer officiellement la destitution de Han Kuo-yu le 12 juin prochain avec effet immédiat.

Pour tout savoir sur la destitution de Han Kuo-yu :

Tout sur la procédure de destitution de Han Kuo-yu