Où en est Taiwan dans le développement des vaccins et des traitements contre le Covid-19 ?

152
Vaccin, illustration Flickr

Lors de la conférence de presse quotidienne du 3 juin, le Centre de commandement de lutte contre les épidémies (CECC) a invité Liang Kung-yee (梁賡義), président de l’Institut national de recherche sur la santé (NHRI) et chef du groupe de recherche du CECC pour présenter l’état des lieux des recherches taiwanaises sur les vaccins et les traitements contre la pandémie de Covid-19.

Selon Liang Kung-yee, dans le monde, une centaine de structures mènent des recherches de vaccin contre le Covid-19, dont dix projets ont déjà entamé leurs essais cliniques sur l’Homme. En termes de technologie utilisée, trois de ces dix recherches concernent la vaccination à base d’acides nucléiques, deux sont du type de vaccin recombinant, quatre autres s’appuient sur des vaccins inactivés et une dernière recherche se base sur des vaccins sous-unitaires.

Etudes taiwanaises sur les vaccins

A Taiwan deux institutions publiques, l’Academia Sinica et l’Institut national de recherche sur la santé (NHRI) et trois entreprises bio-tech mènent des recherches sur les vaccins. La plupart d’entre-eux prévoient de mener des essais cliniques avant la fin de l’année.

NHRI

La recherche sur les vaccins du NHRI s’effectue sur quatre plate-formes et les premiers tests cliniques sur l’Homme en automne. Les préparatifs sont déjà en place pour des essais sur les animaux. Selon Liang Kung-yi, les essais sur les animaux se préparent en trois phases. La première vise à confirmer que les animaux peuvent être atteints du nouveau coronavirus, la deuxième concerne le développement des anticorps à la suite des vaccins et la troisième étape concerne les tests de pharmacotoxicité.
Liang Kung-yi attend à présent l’approbation du bureau du contrôle alimentaire et pharmaceutique (FDA) pour mener parallèlement la troisième phase d’essai sur les animaux et la première phase d’essais cliniques. Avec l’accord du FDA, les essais cliniques peuvent débuter dès ce mois de juin ou d’ici juillet.
Selon le plan de l’Institut national de recherche sur la santé (NHRI), la deuxième phase d’essais cliniques pourra avoir lieu simultanément et la production de masse au plus tôt à la fin de l’année. La 3e phase d’essais cliniques est prévue en avril-mai 2021. Liang Kung-yi a précisé que pour cette phase d’essais cliniques, faute de cas suffisants à Taiwan, l’île sera obligée de les conduire en collaboration avec d’autres pays.

Academia Sinica

De son côté, l’Academia Sinica travaille son vaccin à l’échelle nanométrique et se trouve actuellement en phase d’optimiser le produit tant qualitativement que quantitativement.

Recherches sur les traitements possibles

NHRI

L’Institut national de la recherche sur la santé se fie actuellement sur les anticorps anti-coronavirus à large spectre trouvés pendant l’époque du SRAS. Selon le NHRI, les premières études à base des recherches de 2003 s’avère concluantes ce qui permet à l’institut de lancer très prochainement des essais sur l’animal.

Academia Sinica

Les chercheurs de l’Academia Sinica ont sélectionné un inhibiteur de protéases du nouveau coronavirus capable d’inhiber la multiplication du nouveau coronavirus en dehors du corps humain.

Chang Gung, NDMC et NHRI

Les chercheurs de l’équipe Chang Gung, du Centre national médical du ministère de la Défense (NDMC) et du NHRI ont déjà identifié des anticorps monoclonaux capable d’inhiber à plus de 90% le nouveau coronavirus.