Le Pape François nomme un nouvel archevêque pour Taipei

132
Monseigneur Chung reçu par le Pape François (archive CNA)

 

Écouter

 

Actuellement évêque de Chiayi, Monseigneur Thomas Chung An-zu (鍾安住) a été nommé nouvel archevêque de Taipei par le Pape François. Il remplacera Monseigneur John Hung Shan-chuan (洪山川) qui était à la tête du diocèse de Taipei depuis novembre 2007.
Monseigneur John Hung Shan-chuan avait remis sa démission au Souverain Pontife l’année dernière, ayant atteint la limite d’âge. Avant d’être archevêque de Taipei, il était aussi évêque de Chiayi. Le pape François a accepté la renonciation au gouvernement pastoral de l’archidiocèse métropolitain de Taipei, présentée pour limite d’âge, par Mgr John Hung, S.V.D., qui fêtera ses 77 ans en novembre prochain.

Monseigneur Chung, en bref

Agé de 67 ans, Chung An-zu est né à Yunlin dans le sud de Taiwan. Après avoir suivi sa formation au séminaire, il a été ordonné prêtre dans le diocèse de Tainan en 1981 à l’âge de 29 ans. Il a par la suite été recteur du séminaire de Tainan puis du séminaire général de Taiwan en 2000. En 2004, il a été aussi responsable de l’Université catholique Fujen, dans le Nouveau Taipei.
C’est le Pape Benoît XVI qui l’a élevé au rang d’évêque en 2006. Il a d’abord servi comme évêque auxiliaire de Taipei de 2006 à 2008 avant de se voir confier le diocèse de Chiayi qu’il administre depuis près de 12 ans, tout en étant responsable de l’organisation, chaque année, des Journées taiwanaises de la jeunesse (pensées sur le modèles des JMJ, à l’échelle de Taiwan, dans le but d’impliquer davantage les jeunes à la vie de l’Eglise catholique).

Monseigneur Thomas Chung An-zu

Nouveau diocèse, même mission

En plus de sa charge principale en tant qu’archevêque de Taipei, Mgr Thomas Chung sera l’administrateur apostolique des îles de Matzu, Kinmen. A la tête de l’archidiocèse de Taipei, Mgr Chung sera responsable d’un diocèse couvrant 7,4 millions d’habitants, le plus grand de Taiwan. Ses premières paroles à l’antenne Asie de Radio Veritas ont été de se rappeler qu’un de ses prédécesseurs, passant de Tainan à Taipei avait pris l’image d’un bateau. Au gouvernail du petit bateau de Tainan qu’il dirigeait, il ne savait s’il saurait diriger un paquebot qu’était celui de Taipei. Cela dit, il reste certain que sa nouvelle responsabilité répond à une mission. Ce n’est pas quelque chose qui se discute ou qui se refuse. Elle se reçoit et il est avant tout serviteur des fidèles de son nouveau diocèse, pas leur supérieur qui donne des ordres.

Comme première mission qu’il estime importante à mener à Taipei, Mgr Thomas Chung a rappelé l’importance pour l’Eglise d’évangéliser. Rien de nouveau mais un message à ancrer encore davantage dans la société taiwanaise d’aujourd’hui qui, bien que religieuse, reste très matérialiste et a besoin d’un soutien spirituel. L’Eglise à Taiwan est aussi minoritaire et cette mission, Mgr Thomas Chung estime qu’elle doit être menée de concert avec ses prêtres, les paroisses de son diocèse et même tous les fidèles laïcs.

Les défis de l’Eglise catholique de Taiwan

L’Eglise catholique de Taiwan fait face ces dernières années une diminution sensible du nombre de fidèles en raison du vieillissement démographique. En 160 ans de présence sur l’île, l’Eglise a beaucoup contribué au développement social, à l’éducation et aux soins tout en mettant en place des formations spirituelles approfondies dans les paroisses. Les catholiques ne représentent qu’à peine 2% des 23,5 millions de Taiwanais, mais leur engagement social et humanitaire est souvent apprécié et reconnu au sein de la société taiwanaise.

Retrouvez notre présentation complète en cliquant sur le lien d’écoute en début d’article.