Tsai Ing-wen affiche son soutien aux Hongkongais

178
Tsai Ing-wen (Image : Palais présidentiel)

Hier, les Hongkongais sont de nouveau descendus dans la rue pour manifester contre la loi sur la sécurité nationale annoncée par le gouvernement chinois la semaine dernière. Dans un article publié hier sur son compte Facebook, la présidente Tsai Ing-wen déclare que cette loi menace l’avenir de Hong Kong, et que tous les partenaires démocratiques se tiennent aux côtés de sa population.

L’article continue en mentionnant que Taiwan reste, comme toujours, très préoccupé par l’évolution de la situation à Hong Kong, et prendra les mesures d’aide nécessaires en temps voulu.

Elle précise également que si la version hongkongaise de la loi de la sécurité nationale entrait en vigueur, cette loi conduirait à une détérioration de la liberté, de la démocratie et de l’indépendance judiciaire, toutes des valeurs fondamentales de la société honkongaise, et mettrait en péril la promesse de la Chine de laisser à Hong Kong son autonomie pendant 50 ans.

L’article répète que face aux aspirations démocratiques des Hongkongais, la solution ne se trouve pas dans les balles, la peur et la répression, mais bien dans la mise en œuvre réelle de la démocratie et de la promesse selon laquelle Hong Kong est autorisé à conserver une importante autonomie. Cela est, Tsai Ing-wen affirme, le seul moyen de rétablir la confiance et le calme dans la société hongkongaise.

Tsai Ing-wen précise encore que si la situation à Hong Kong présente une menace pour la sécurité de Taiwan, elle pourrait invoquer l’article 60 des Lois et régulations concernant les relations avec Hong Kong et Macao, selon lesquels le gouvernement peut demander au président taiwanais de suspendre partiellement ou totalement l’application des régulations qui régissent les échanges entre Taiwan et Hong Kong et Macao.