Une résolution adoptée par le Sénat tchèque critique l’ingérence chinoise et soutient la visite de son président à Taiwan

50
Le président du Sénat de la République tchèque Milos Vystrcil (Image : AP)

Le Sénat de la République tchèque a adopté, mercredi, une résolution critiquant l’interférence chinoise dans les affaires internes du pays.

Le texte, d’abord proposé par le président du comité des affaires étrangères, de la sécurité et de la défense du Sénat Pavel Fischer, soutient également une éventuelle visite du nouveau président de la chambre haute, Miloš Vystrčil, à Taiwan. La résolution a été adoptée à 50 voix contre une, avec une abstention.

Le vote intervient dans un contexte particulièrement tendu depuis plusieurs mois entre Pékin et Prague. En début d’année, l’ambassadeur de Chine en République tchèque avait envoyé une lettre de menace au président du Sénat de l’époque, Jaroslav Kubera, l’avertissant qu’une visite à Taiwan ne se ferait pas sans des répercussions sur le entreprises tchèques implantées en Chine ou faisant commerce avec elle.

Mais Kubera est décédé en janvier, avant de pouvoir effectuer sa visite à Taiwan, dont il était un soutien de longue date. Miloš Vystrčil a d’ailleurs déclaré que son cabinet avait récemment reçu des appels de l’ambassade chinoise à Prague, lui recommandant de ne pas féliciter la présidente taiwanaise Tsai Ing-wen pour l’inauguration de son deuxième mandat.