La médecine traditionnelle pour soigner le Covid-19

56

Su Yi-Chang (蘇奕彰), directeur de l’Institut national de recherche sur la médecine chinoise qui a conduit des traitements sur 14 patients basé sur la médecine chinoise et la médecine occidentale a affirmé que le traitement selon la méthodologie de la médecine chinoise était efficace pour empêcher la protéine virale Spike (S) de s’attacher au récepteur ACE2 présent à la surface des cellules ; c’est-à-dire que certains composants utilisés dans la médecine chinoise parviennent à fusionner avec la protéine virale Spike pour empêcher le virus de s’attacher aux cellules humaines. Autrement dit, selon l’équipe, la protéine virale Spike peut être comparée à une clef qui ouvre la serrure (le récepteur ACE2) des cellules humaines pour permettre au virus de se répliquer, et certains éléments de la médecine chinoise peuvent bloquer la procédure d’ouverture du récepteur et donc la réplication du virus.