Justice transitionnelle – Yeh Hung-ling : « Il faut briser certains mythes au-delà des divisions politiques »

67
(Image : Page Facebook de la Commission ministérielle pour la justice transitionnelle - https://www.facebook.com/twtjc)

Écouter Après une première emission consacrée à  l’origine de la création de la Commission de justice transitionnelle, ses missions et à ses succès, la porte-parole Yeh Hung-ling ( 葉虹靈 ) revient sur la délicate question des responsables dans ce système complexe de persécution politique dans lequel évoluaient fonctionnaires et juges militaires et qui a mené à la condamnation de milliers de personnes innocentes pendant la période de la terreur blanche.

« On dit dit souvent qu’a Taiwan, il y a 10 000 victimes mais pas un seul coupable ».

Yeh Hung-ling explique pourquoi le travail de justice transitionnelle à Taiwan s’est, jusqu’ici, davantage concentré sur l’identification et l’indemnisation des victimes plutôt que sur la recherche et la poursuite judiciaire des responsables.