Justice transitionnelle : De nouveaux éléments dans le dossier de la mort de Chen Wen-chen

78
Document déclassifié par la Commission de justice transitionnelle sur l'affaire Chen Wen-chen (photo facebook de TJC)

Le 3 juillet 1981, le professeur de mathématiques taiwanais qui enseignait aux Etats-unis Chen Wen-chen (陳文成) est retrouvé mort sur le campus de l’univerisité nationale de Taiwan (NTU) près du bâtiment de la bibliothèque. 6 enquêtes donnent des versions différentes de la cause de la mort, parfois l’accident, parfois le suicide.

Cependant dans le cadre des procédures de justice transitionnelle opérée par la Commission de justice transitionnelle (TJC) inaugurée en 2018, le dossier de la mort mystérieuse de Chen Wen-chen a été réouvert. Ce lundi, le rapport partiel d’une contre-enquête avec l’ajout de documents déclassifiés donne un nouveau verdict quant aux conditions de la mort du professeur. La nouvelle enquête penche pour un meurtre dans lequel la police d’Etat serait impliquée.

Le responsable du groupe d’enquête de la TJC, Yu Po-hsiang (尤伯祥) explique les découvertes : « Concernant l’identification de la cause de son décès, nous pouvons affirmer clairement que la possibilité qu’il ait été assassiné est plus importante que celle d’une mort accidentelle ou d’un suicide. Nous pouvons aussi conclure d’après les éléments de l’enquête que le commandement de la garnison de Taiwan était impliqué. Mais d’après les éléments actuels, l’enquête n’est que partielle, nous sommes incapables de déterminer le degré d’implication du commandement de la garnison de Taiwan. Il faudra attendre la prochaine étape de l’enquête, ce résultat n’est que celui de cette partie de l’enquête. »

Comme expliqué par le responsable de l’enquête, ce verdict est un verdict partiel selon les éléments révélés par les documents découverts jusqu’à présent. Beaucoup de documents sont encore à étudier pour pouvoir éclaircir les conditions de la mort du professeur de mathématiques.

Le 29 avril dernier, des copies de documents déclassifiés ont été révélés et publiés sur le compte facebook de la TJC.