Des viviers aquacoles se transforment en restaurants pour les oiseaux migrateurs

60
Des viviers à Ilan (Photo: Bureau des affaires forestières)

Écouter

« 30 jours » pour une personne, c’est peut être une question de temps, mais pour les oiseaux migrateurs qui retournent en Sibérie depuis l’Australie au printemps, c’est peut-être une question de vie ou de mort. Afin d’éviter la disparition rapide de certaines espèces d’oiseaux migrateurs sur la voie Asie de l’Est – Australie, le bureau des affaires forestières à Luodong s’est associé aux aquaculteurs pour mettre en place un programme d’accueil des oiseaux aquatiques.