Organisation d’un workshop sur la désinformation en temps de pandémie entre Taipei, Tokyo et Washington

42
Le vice-ministre des Affaires étrangères Hsu Szu-chien (Image : aimable crédit du ministère des Affaires étrangères)

Hier s’est tenu un workshop animé en ligne par le Global Cooperation and Training Framework (GCTF) sur le thème de la désinformation sur les épidémies.

Le GCTF est une plateforme conjointe entre Taiwan, le Japon et les Etats-Unis qui permet à Taiwan de partager son expertise avec ses partenaires. Le workshop qui s’est tenu hier a réuni environ 80 dirigeants, hauts-représentants experts et représentants d’ONG des trois pays ainsi que de six autres pays de la région indopacifique.

Les échanges ont notamment compris un partage d’expérience sur les tentatives de déstabilisation, par les pays autoritaires, des démocraties via la désinformation pendant la crise sanitaire.

Sur ce sujet, le secrétaire d’Etat adjoint américain à la démocratie, aux droits de l’homme et à l’emploi Robert Destro a déclaré que Taiwan était le leader de la lutte contre la pandémie dans la région et avait su démontrer l’importance de la transparence du gouvernement durant une période de crise comme celle-là.

Il a également reproché à la Chine d’avoir caché beaucoup d’informations lors de l’apparition du virus, et d’avoir réprimé la liberté de la presse et fait taire les lanceurs d’alerte.