Le Japon et le Canada soutiennent officiellement la participation de Taiwan à l’AMS

46
Joanne Ou, porte-parole du ministère des Affaires étrangères (Image : aimable crédit du ministère des Affaires étrangères)

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires intergouvernementales canadienne Chrystia Freeland a réaffirmé, lors d’un rencontre avec les députés canadiens, la position du pays en faveur de la participation de Taiwan à l’AMS en qualité d’observateur, une participation qui bénéficierait à la communauté internationale selon Freeland.

Egalement lors d’une visite à la Diète, le premier ministre japonais Abe Shinzo a déclaré qu’il avait déjà directement parlé au secrétaire général de l’OMS Tedros Ghebreyesus de l’inclusion de Taiwan dans l’organisation. Abe a ajouté qu’il avait insisté sur le fait que les virus traversent les frontières, et que Taiwan avait été le premier à alerter l’OMS au sujet de la transmission d’homme à homme du virus.

La porte-parole du ministère taiwanais des Affaires étrangères Joanne Ou a remercié les deux gouvernements pour leur soutien : « Le gouvernement japonais a indiqué à plusieurs reprises que Taiwan et le Japon partagent les mêmes valeurs de la démocratie, de la liberté, des droits de l’homme et de l’état de droit. Nos relations commerciales et les échanges entre les deux populations sont multiples et sincères, et Taiwan est un partenaire important ainsi qu’un ami précieux pour le Japon. Nous souhaitons également souligner le fait que les virus n’ont pas de frontières, que la lutte contre la pandémie mondiale doit être sans faille, et que la politique ne doit pas primer sur la santé humaine. C’est pourquoi Taiwan appelle solennellement l’OMS à inviter Taiwan comme observateur à l’AMS et à participer aux réunions d’experts sur la lutte contre le covid-19. »