Jugement renversé: plusieurs étudiants condamnés pour avoir tenté d’occuper le siège du gouvernement

81
Etudiants manifestants de mars 2014 (archive internet)

Écouter

En mars 2014, des étudiants occupaient pendant 23 jours l’hémicycle du Parlement pour manifester leur opposition à l’accord commercial sur les services entre les deux rives, qui était sur le point d’être examiné par les parlementaires. Le 23 mars, un leader du mouvement étudiant, Wei Yang (魏揚) et d’autres personnes ont fait irruption pour tenter d’occuper sur le même modèle le siège du gouvernement, malgré les barbelés, barrières de sécurité et présence des forces de l’ordre.

Au moment des faits, 61 étudiants et manifestants avaient été appréhendés pour violence et intrusion illégale, parmi lesquels le leader de ce groupe, Wei Yang. 21 personnes au total ont été accusées d’instigation aux crimes et délits, vol, obstruction aux affaires officielles, et dégradation de biens publics.

La première instance avait innocenté Wei Yang et 10 autres manifestants tout en condamnant 11 autres. En appel, la Haute Cour de Justice a finalement renversé cette semaine le jugement de la première instance et reconnu coupables les 21 prévenus: la peine des 11 personnes jugées précédemment coupables a été confirmée, Wei Yang et 6 autres prévenus ont été accusés d’instigation à commettre des crimes et condamnés à une peine d’emprisonnement de deux à quatre mois, convertible en amende à hauteur de 1000 dollars taiwanais par jour d’incarcération prononcé (30,73 euros).

Retour en détails sur ce jugement qui renverse la première instance et les réactions des principaux acteurs du dossier dans le décryptage de la rédaction.