Le piratage d’adresses e-mail de CDC n’affecte pas la lutte contre la pandémie

26
Chuang Jen-hsiang, porte parole du CECC (RTI)

Les médias ont révélé un piratage de plus de 25 000 comptes de messagerie électronique de plusieurs institutions, dont l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le National Institutes of Health (NIH) des Etats-Unis et le Centre de contrôle des maladies (CDC) de Taiwan.

Aujourd’hui, Chuang Jen-hsiang (莊人祥), directeur adjoint du CDC, a réagi en indiquant que son bureau avait été alerté par le National Information & Communication Security Taskforce de Taiwan le 23 avril à propos de ce piratage, qui concerne 68 comptes de messagerie électronique. Après les vérifications, le bureau a constaté que la quasi-totalité de ces adresses n’étaient plus utilisées. Chuang Jen-hsiang a précisé que tous les comptes concernés avaient été piratés via des sites extérieurs de services auxquels quelques membres de son bureau auraient inscrit leur adresse e-mail officielle. Le directeur adjoint a tenté de rassurer la population en affirmant que cette affaire n’affectait pas les tâches et la mission du CDC.