La NCC ouvre une enquête sur le journaliste Chang Ching-yi

28
Chang Ching-yi (Facebook)

Le journaliste taiwanais Chang Ching-yi (張經義), travaillant pour un média chinois et en poste à Washington, fait actuellement l’objet d’une enquête de la Commission ministérielle des affaires continentales (MAC).

Selon cet organisme, Chang Ching-yi aurait violé les dispositions régissant les relations civiles entre les deux rives du détroit de Taiwan en raison du fait que son employeur, Dragon Television, relève directement du bureau du parti communiste chinois à Shanghai et de la mairie de Shanghai. Selon la MAC, le journaliste recevra bientôt un châtiment. Par ailleurs, la Commission a transféré le dossier à la Commission Nationale des Communications (NCC), qui ouvrira aussi une enquête sur le journaliste.

A titre de rappel, l’affaire a attiré l’attention des autorités taiwanaises après que le journaliste a précisé devant le président Donald Trump le 8 avril dernier qu’il venait de Taiwan, apparemment pour cacher son lien étroit avec la Chine.