Pékin serait derrière les violences contre le libraire hongkongais Lam Wing-kee

22
Le député Chao Tien-lin (au centre) invite le libraire hongkongais Lam Wing-kee (2e à d.) à s'exprimer en conférence de presse (photo : RTI)

Le député DPP Chao Tien-lin (趙天麟) a tenu aujourd’hui une conférence de presse pour dénoncer les tentatives de Pékin visant à s’infiltrer dans la société taiwanaise. Selon le député, il est très probable que les agressions récentes contre Lam Wing-kee (林榮基), propriétaire de la librairie hongkongaise Causeway Bay Books, aient été ordonnées par Pékin. Chao Tien-lin a appelé l’intervention des autorités chargées de la sécurité nationale.

Lin Shih-wei (林世偉), directeur du service de la sécurité du bureau des investigations a précisé : « Nos agents postés à l’extérieur mènent déjà une enquête pour savoir si les autorités chinoises ont dirigé ces actes. »

Rappelons que peu avant l’ouverture de sa nouvelle librairie à Taipei, Lam Wing-kee a été aspergé de peinture rouge par un inconnu dans la rue, à Taipei. Il a par ailleurs reçu des menaces lui demandant de renoncer à la réouverture de sa librairie et affirmant que l’appellation de sa boutique avait déjà été enregistrée auprès des autorités compétentes par quelqu’un d’autre.