La pollution des masques, une conséquence écologique du COVID-19

147
Récolte de masques abandonnés à Taiwan lors de l'épidémie de nouveau coronavirus (photo EPA)

Écouter

Malgré une certaine éducation à l’hygiène et à la propreté des Taiwanais, l’épidémie de nouveau coronavirus a provoqué la naissance d’un nouveau type de pollution et de manquement civique : l’abandon intentionel ou non des masques dans les rues des villes taiwanaises mais aussi dans la nature.

Avec la quantité de masques consommés quotidiennement des accidents où les Taiwanais perdent leur masque ou le jettent intentionnellement se multiplient.
Une véritable pollution auquel le gouvernement a voulu remédier au début du mois d’avril avec une campagne de sensibilisation et de dissuasion avec l’augmentation des amendes dans le cas d’abandon de masque dans la nature ou l’espace public.

Campagne de la direction ministérielle de la Protection de l’environnement contre la pollution des masques (infographie EPA)