Taiwan 43ème au classement mondial de la liberté de la presse 2020 de RSF 

122
Classement RSF 2020 Photo : CNA

Reporters Sans Frontières a publié son classement mondial de la liberté de la presse 2020. Taiwan se classe à la 43ème place parmi 180 pays. Le pays perd une place par rapport à 2019. L’ONG précise que « les interférences de l’exécutif sont rares et de moins en moins tolérées » mais que «  les journalistes taïwanais souffrent en revanche d’un environnement médiatique très polarisé, dominé par le sensationnalisme et la recherche du profit. »

Il est aussi précisé que peu de « mesures concrètes ont été engagées pour améliorer l’indépendance éditoriale des journalistes et favoriser l’essor de médias contribuant à relever la qualité du débat public. » Toujours selon l’ONG, « Cette faiblesse est exploitée par la Chine, qui exerce des pressions sur les patrons de presse taïwanais – ceux-ci ont pour la plupart des intérêts commerciaux importants sur le continent. »

RSF précise que « Pékin est aussi soupçonné d’orchestrer des campagnes de désinformation en ligne, une menace qui a conduit les autorités taïwanaises à prendre des mesures contestables telles que le refus de visas à des journalistes chinois considérés comme hostiles. »

A titre d’information, les 5 derniers du classement sont Djibouti, la Chine, l’Erythrée, le Turkménistan et enfin la Corée du Nord. Dans ces pays, la condition des journalistes est alarmante. Au contraire, les 5 pays en tête sont dans l’ordre la Norvège, la Finlande, le Danemark, la Suède et les Pays-Bas. Si ces pays font figure d’exemples,RSF souligne que les attaques envers les journalistes augmentent dans certains d’entre eux.