Ouverture de la librairie de Causeway Bay le 25 avril prochain

86
Lam Win Kee à la RTI (photo RTI)

Le célèbre libraire hongkongais, Lam Wim-Kee (林榮基), qui publiait des livres compromettants sur le parti communiste chinois à Hong Kong avec 4 autres libraires indépendants était arrivé à Taiwan il y a un an environ. C’est en janvier dernier qu’il annonçait la réouverture prochaine de sa librairie de Causeway Bay à Taiwan après le nouvel an lunaire.

Cependant Lam Wim-kee a reçu aujourd’hui une lettre d’un cabinet d’avocats indiquant que son client, la société « librairie de causeway bay Ltd » (銅鑼灣書店有限公司) » , avait déjà déposé le nom de l’entreprise le 3 mars dernier. Le cabinet d’avocats demande ainsi à Lam Wim-kee de ne pas ouvrir sa librairie en utilisant le même nom, faute de quoi, il risque de violer les droits de la marque déposée.

Selon les données du bureau du commerce du ministère de l’Economie, la « librairie de causeway bay Ltd » a eu l’autorisation de création le 3 mars dernier par un certain Tsiang Tung-jan (蔣東展) avec un capital de seulement 50 000 dollars taiwanais soit un peu plus de 1500 euros.

Le libraire hongkongais a précisé que sa société a été enregistrée sous le nom de « Librairie Chung-shan de Causeway Bay Ltd » (中山銅鑼灣書店有限公司) le 31 mars dernier. Chung-shan étant le nom de l’arrondissement et de la station de métro où se trouvera la librairie. Sa société dispose d’un capital de départ de 640 000 dollars taiwanais soit près de 20 000 euros.

Le libraire a annoncé l’ouverture le 25 avril prochain à midi, un an jour pour jour après son arrivée sur le territoire, avec pour enseigne « Librairie de Causeway Bay ». L’adresse de la librairie se trouve au dixième étage du numéro 5-1 de la Nanjing West road dans le quartier de la station de Zhongshan.

Le bureau des propriétés intellectuelles du ministère de l’Economie a indiqué aujourd’hui, qu’en règle générale, une marque composée d’un nom de lieu ou d’un nom commun ne peut être déposée à moins de prouver un lien particulier à ce nom.

Le bureau a précisé, par conséquent, que si Lam Wim-Kee souhaite déposer cette enseigne au nom de la « librairie de Causeway Bay », il lui faudra également prouver le lien particulier avec ce nom. Néanmoins, toute étude d’une demande de déposition de marque nécessitant environ 5 mois, il est fort probable que la demande faite par l’autre société, début mars, n’ai pas encore obtenu de validation.

Ce lundi soir, la Commission ministérielle des affaires continentales a annoncé vouloir lancer une enquête afin de s’assurer que l’enregistrement de la société en mars ne soit pas lié de quelque manière que ce soit à des influences de la Chine. Elle a également précisé qu’elle apporterait son soutien au libraire hongkongais quoiqu’il en soit.