Les transports en commun impactés par le COVID-19

125
TGV taiwanais THSR (photo CNA)

L’épidémie de du COVID-19, les récentes mesures pour empêcher l’épidémie et la réduction des déplacements, notamment des touristes, ont des répercutions sur les secteurs des transports. Dimanche 22, l’agence nationale de l’immigration (NIA) a rapporté que l’aéroport international de Taoyuan a enregistré un nombre de passagers entrés et sortis plus bas qu’au plus fort de l’épidémie de SRAS de 2003. Des services de transports en commun, notamment de bus et du train à grande vitesse THSRC, ont été contraints de diminuer leurs fréquences face à la diminution du nombre de passagers.

Baisse du nombre de passagers aux aéroports

Le nombre de passagers est directement impacté par les mesures de limitation des entrées et sorties du territoire taïwanais mais aussi par les mesures internationales.

En outre, le gouvernement a adopté la fermeture des frontières taïwanaises dans la nuit du 18 au 19 mars à minuit. Le gouvernement a aussi annoncé le 22 mars la suspension de toute autorisation de transit à ses aéroports à partir du 24 mars jusqu’au 7 avril.

Samedi dernier, seulement 7 800 passagers ont pris en vol à destination ou au départ de l’aéroport de Taoyuan, soit 1 700 de moins par rapport à la veille. L’aéroport enregistre donc une journée plus sombre qu’au pic du SRAS, qui comptait environ 9 300 passagers en mai 2003.

Le trafic de passagers était bien inférieur au trafic quotidien moyen qui était de 133 300 passagers en moyenne par jour en janvier et aux 70 000 passagers en moyenne par jour en février.

Les compagnies aériennes directement touchées, le gouvernement prend plusieurs mesures

Les compagnies aériennes ont dû réduire leur nombre de vols ou doivent suspendre des vols du fait de la baisse de la demande ou des mesures aux frontières à l’échelle internationale. Dimanche dernier, près de trois quarts des arrivées et départs prévus à l’aéroport international de Taoyuan ont été annulés. Il ne restait que 160 vols en service selon CNA. Mais les companies aériennes sont touchées par la propagation du virus depuis plusieurs mois.

La compagnie China Airlines a publié une lettre ouverte le 2 mars, soulignant que l’épidémie avait de graves impacts sur leur activité. La compagnie a annulé près de 1 400 vols en février. China Airlines avait annoncé avoir annulé un très grand nombre de vols et que les vols restants n’étaient que très peu remplis. China Airlines avait prévenu que si les conditions continuaient de se détériorer, alors la compagnie pourrait devoir mettre en place d’autres plans d’urgence. L’ensemble des syndicats des employés des compagnies aériennes de Taiwan avait alors réagi et demandé en exigeant notamment que les compagnies « ne licencient pas de personnel » avant de demander des transports subventions et des prêts d’aide, afin d’éviter que les employés ne deviennent les plus grandes victimes de l’impact de l’épidémie.

Les six compagnies taiwanaises ont appelé le gouvernement à les soutenir davantage financièrement. En réponse, le ministre des Transports Lin Chia-lung (林佳龍) a annoncé le 18 avril une aide supplémentaire : « Pour le secteur de transport aérien, il faudrait 30 milliards de dollars taiwanais pour aider les six compagnies insulaires à obtenir des prêts bancaires. Comme il s’agit d’une somme considérable, il faudra l’accord du gouvernement central et des ministères concernés. » Cette somme sera notamment utilisée à soulager le paiement d’intérêt des compagnies en difficulté.

Selon une mesure de soutien annoncée précédemment, les compagnies aériennes peuvent demander des aides gouvernementales pour leur achat de masques de protection et de thermomètres, mais aussi pour payer les opérations de désinfection dans leurs avions.

Le train à grande vitesse (THSR) aussi contraint à une diminution de ses services

La société de gestion du THSR a déclaré hier que les services de trains à grande vitesse de Taiwan seront réduits entre le 18 avril et le 21 juin du fait de la baisse de la demande induite par la pandémie de coronavirus COVID-19, a déclaré lundi la société de gestion.

Cette réduction concerne les trains du vendredi au dimanche en dehors des heures de pointe. Cela représente la suppression de 41 trains sur les 1 016 hebdomadaires. Le service complet doit reprendre à l’approche du festival des bateaux-dragons prévu du 25 au 28 juin. La compagnie a aussi annoncé qu’elle ajusterait son service en fonction de la demande.

Les services de bus aussi touchés

Les services de bus, aux aéroports notamment, sont aussi touchés par la baisse du flux de passagers. Par exemple, le « Tainan Express », un service de bus express entre le sud de la ville de Tainan et l’aéroport international de Kaohsiung sera suspendu à partir du 1er avril pour une durée indéterminée. Les personnes qui ont réservé un billet pour une date à partir du 1er avril peuvent se faire rembourser.

Le ministère des Transports et des Communications a annoncé hier que des subventions pourront être versées aux transporteurs publics routiers pour les équipements de protection des conducteurs et des passagers contre le virus. Les services concernés sont les bus urbain, les bus inter-urbain, les bus touristiques et les taxis.

Prévention du COVID-19 dans les transports en commun 

Concernant les vols domestiques, Uni Air (立榮航空) et Mandarin Airlines (華信航空) ont déclaré dimanche que les passagers des vols intérieurs dont la température serait supérieure à 37,5°C ou qui refuserait qu’on prenne leur température ne seront pas autorisés à monter dans les avions. Les passagers devront porter un masque jusqu’à ce qu’ils quittent l’aéroport de leur destination.

EVA Air et China Airlines ont annoncé samedi des mesures similaires, ainsi que l’obligation pour les passagers de porter un masque pendant leur vol, sauf lorsqu’ils prennent un repas ou une boisson.

Des thermomètres infrarouges sont présentes dans les gares de THSR de Taipei, Taoyuan et Taichung pour vérifier la température des passagers qui montent à bord de ses trains. Il est prévu que les 12 gares du réseau ferroviaire à grande vitesse en soit toutes équipées. Les passagers dont la température dépasse les 37,5 degrés Celsius ne seront pas autorisés à monter à bord des trains. Ils pourront se faire rembourser intégralement leur billet.

Dans le métro, des caméras thermiques ont été installées à l’entrée des 21 stations de la ligne de métro desservant l’aéroport international de Taoyuan. Des stations du métro de Taipei ont aussi déployé ces appareils dans des stations très fréquentées.