Travail forcé, pêche illégale : Greenpeace dénonce les pratiques de la pêche illégale à Taiwan

83

Écouter

En juin dernier, l’Europe avait retiré le carton jaune adressé à Taiwan en octobre 2015, reconnaissant ainsi les efforts apportés par Taipei pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non règlementée en haute mer.

Un nouveau rapport de l’ONG de protection de l’environnement Greenpeace East Asia, basé sur deux mois d’enquête effectuée l’année dernière et des entretiens avec des pêcheurs migrants indonésiens engagés sur les bateaux taiwanais, a révélé que les pratiques illégales dans l’industrie de la pêche taiwanaise persistaient malgré les modifications apportées à la législation.

Greenpeace Taiwan a tenu hier une conférence de presse pour annonce la sortie prochaine des résultats du rapport, rapport qui a d’abord été communiqué à l’Agence taiwanaise de la pêche. Les faits rapportés sont alarmants : travail forcé, conditions de travail déplorables et pratiques hautement illégales comme la récolte des ailerons de requins sont recensés dans le rapport.