Les fans de drones insatisfaits des nouvelles réglementations

115
Réclamations concernant les nouvelles réglementations sur les drônes (Photo RTI)

Les réglementations sur la gestion des drones entreront en vigueur fin mars. En plus d’une assurance obligatoire pour les drones de plus de 250 grammes et le permis obligatoire pour les pilotes, le gouvernement interdit tout survol à plus de 400 m d’altitude. Quant aux espaces inférieurs à cette hauteur définie, les zones de survol sont à définir par les autorités locales. Néanmoins, certaines collectivités comme la ville de Taipei ont simplement listé les zones où les drones sont autorisés, restreignant grandement les droits des fans de drones. Ces derniers se sont rassemblés aujourd’hui devant le ministère des Transports pour exprimer leurs réclamations.

Hunter Chou (周上涵) est parmi les manifestants : « Nous avons trois principales réclamations : tout d’abord, le bureau de l’aviation civile doit coordonner les collectivités locales pour gérer les droits de vol en listant les zones interdites. Ensuite, nous demandons l’accélération du contrôle des drones et des examens des pilotes et le report des sanctions avant que les pilotes puissent obtenir leur permis à cause de la lourdeur de la procédure administrative. Troisièmement, les organismes concernés doivent allouer des budgets en vue de favoriser le développement de l’industrie des drones pour quelle puisse dominer à l’échelle internationale. » Les sanctions prévues par les nouvelles réglementations varient de 30 000 à 150 000 dollars taiwanais, soit de 884 à 4423 euros.