Les secteurs pétrochimique et automobile seront également très touchés par l’épidémie

27
Chu Tzer-ming, directeur de la Direction générale des budgets, de la comptabilité et des statistiques (archives RTI)

Face au nouveau coronavirus, beaucoup d’économistes ont affiché leur pessimisme à propos de la croissance économique de l’année 2020. Aujourd’hui au Parlement, les députés ont interrogé le ministre de l’Economie Shen Jong-chin (沈榮津) à propos de l’impact de l’épidémie sur l’économie nationale.

Le ministre a précisé qu’en plus des secteurs liés au tourisme, la pétrochimie et l’automobile seront aussi très touchées. Il a indiqué que l’industrie pétrochimique du pays dépendait considérablement de la chaîne d’approvisionnement chinoise, alors que les fabricants insulaires de composantes automobiles sont impliquées dans de multiples coopérations internationales.

De son côté, Chu Tser-ming (朱澤民) directeur de la Direction générale des budgets, de la comptabilité et des statistiques (DGBAS), a précisé que ce sont notamment les magasins qui ont vu une baisse importante de leurs affaires, alors qu’en revanche, le e-commerce et les services de livraison à domicile ont soudainement connu une forte croisssance.

Par ailleurs, le directeur a estimé que les aides gouvernementales de 60 milliards de dollars taiwanais (1,8 milliard d’euros) pour soutenir les secteurs frappés par l’épidémie seraient utiles pour maintenir le taux de croissance annuelle supérieur à 2 %.