Le ministre des transports exige des aides supplémentaires pour les compagnies aériennes

25
Le ministre des transports exige des aides supplémentaires pour les compagnies aériennes / source photo : CNA

Les industries du tourisme et du transport aérien ont été gravement touchées par la propagation du COVID-19 dans le monde. Aujourd’hui, au parlement, le ministre des Transports, Lin Chia-lung (林佳龍), a déclaré que le ministère a prévu des subventions aux exploitants d’aéroports et aux compagnies aériennes mais que cela reste insuffisant selon lui : « Nous avons déjà suggéré au Yuan Exécutif de proposer un plan d’aide spécial pour les compagnies aériennes. La situation épidémique est toujours en cours. Les employés et les gestionnaires doivent pouvoir s’unir pour surmonter les difficultés et respecter la gouvernance d’entreprise. Nous appelons les compagnies aériennes à déployer le système de congés et des formations en profitant des aides du gouvernement sans procéder au licenciement ou réduction de salaire. »

La compagnie China Airlines a publié une lettre ouverte le 2 mars, soulignant que l’épidémie avait de graves impacts sur leur activité. China Airlines a annulé près de 1 400 vols en février. Près de 3 000 vols ont été annulés pour le début du mois de mars, ce qui représente 49 % du nombre de vols de la compagnie. Les vols qui s’effectuent ne sont remplis qu’à 50%. Si les conditions continuent de se détériorer, la compagnie pourrait devoir mettre en place d’autres plans d’urgence, tels que des licenciements.

L’ensemble des syndicats des employés des compagnies aériennes de Taiwan ont tenu une conférence de presse demandant aux différentes directions de consulter les syndicats avant d’apporter des modifications aux conditions de travail. Les représentants syndicaux ont également appelé le gouvernement à protéger les droits et les intérêts des employés tout en offrant des programmes d’aide aux compagnies aériennes. Les syndicats exigent cependant que les compagnies « ne licencient pas de personnel » avant de demander des transportssubventions et des prêts d’aide, afin d’éviter que les employés ne deviennent les plus grandes victimes de l’impact de l’épidémie.