La procédure de destitution de Han Kuo-yu recueille un large soutien

24
Malgré la menace de l'épidémie COVID-19, la quête de signatures visant à destituer le maire de Kaohsiung se poursuit (photo : CNA)

Malgré l’épidémie du nouveau coronavirus, le mouvement populaire visant à destituer le maire de Kaohsiung, Han Kuo-yu (韓國瑜), se poursuit.

Le groupe WeCare, à la tête du mouvement, a réussi à réunir à lui seul près de 340 000 signatures alors que son collaborateur, Citizens Mowing Action (公民割草行動), a lui recueilli aux alentours de 100 000 signatures. La totalité des signatures récoltées, soit plus de 450 000, a déjà largement dépassé le seuil requis, qui est de quelque 228 000 signatures, l’équivalent de 10 % de votants de la métropole. Par ailleurs, Aaron Yin (尹立), à la tête de WeCare, a exprimé sa confiance en prédisant que lors de la date butoire pour le dépôt du dossier de destitution à la mi-mars, il y aurait au total plus de 500 000 signatures.

Si le dossier est approuvé, la commission municipale des élections devra organiser un scrutin de destitution au plus tard dans les deux mois qui suivront l’approbation du dossier. Si la majorité des votants soutient la destitution et qu’elle dépasse un quart de la totalité des électeurs inscrits lors des dernières élections, le maire verra ses fonctions révoquées.