Le personnel médical soutient la fermeté du gouvernement dans la lutte contre le coronavirus

48
Source : Rti

Un groupe de médecins a lancé une campagne soutenant la position du gouvernement concernant notamment le rapatriment des ressortissants taiwanais bloqués en Chine. Aujourd’hui, le groupe a tenu une conférence de presse devant le siège du Centre de contrôle des maladies (CDC) en exprimant la crainte du personnel médical.

Le groupe a évoqué l’établissement de la liste des personnes à rapatrier en insistant qu’elle doit être déterminée par le gouvernement taiwanais. Par ailleurs, selon le groupe, tout rapatriement doit être réalisé en présence d’experts médicaux afin d’assurer le contrôle sanitaire de manière stricte. Les médecins engagés ont averti que toute négligence dans la procédure de rapatriement pourrait aggraver les risques pour le personnel sanitaire.

Voici Kuo Yi-chen (郭沂蓁), présidente du syndicat du personnel médical de contrôle : « L’analyse d’un échantillon dure cinq ou six heures. Le personnel du laboratoire est donc constamment exposé aux risques de contamination. Le gouvernement doit assurer la fourniture suffisante des équipements. Beaucoup de membres du personnel sanitaire ne reçoivent qu’un masque et une paire de gants médicaux par jour et ne peuvent pas souvent changer ces équipements. Cela constitue une lacune sanitaire. »

Selon le groupe, le rapatriement des ressortissants taiwanais depuis la Chine doit absolument prendre en considération la capacité des soins médicaux sur l’île. Pour rappel, pour le premier rapatriement le 3 février depuis la ville de Wuhan, l’épicentre de l’épidémie, le gouvernement chinois a unilatéralement décidé la liste et ne l’avait communiquée à Taipei que la veille. De plus, aucun personnel médical taiwanais n’a été admis à bord. Par conséquent, parmi les personnes rapatriées le 3 février figurait un cas positif.