Trois principes à respecter pour les futurs rapatriements des Taiwanais en Chine

23
Chiu Chui-cheng (邱垂正), vice président de la commission ministérielle des affaires continentales (Photo CNA)

Alors que le premier avion de rapatriement des Taiwanais à Wuhan a atterri dans la nuit du lundi au mardi, le gouvernement a annoncé aujourd’hui que les deux rives devaient respecter trois principes pour la mise en place de futurs charters de rapatriement. Selon le vice président de la commission ministérielle des affaires continentales Chiu Chui-cheng (邱垂正), le premier principe est la fiabilité du travail de quarantaine des passagers avant et pendant le vol. Ensuite, les passagers prioritaires sont ceux en déplacement professionnel, ceux souffrant de maladies chroniques ou qui ont besoin d’un suivi médical régulier et particulier ou encore les personnes pourvues d’un système immunitaire plus faible, comme des personnes âgées ou les enfants.

Chiu Chui-cheng a indiqué que la partie taiwanaise avait déjà défini ce principe pour le premier vol du rapatriement, qui malheureusement n’avait pas été respecté. Afin de garantir le respect de ce principe, la partie chinoise doit fournir l’intégralité de la liste des passagers un jour avant le décollage de l’avion de Taiwan. Chiu Chui-cheng a ajouté que concernant le troisième principe, et compte tenu de la capacité d’accueil des sites de quarantaine, Taiwan devait bien se préparer afin que toutes les personnes de retour à Taiwan puissent être prises en charge : « Les trois principes cités doivent être respectés sans rechercher la facilité. Il faut une coordination et une préparation complète concernant le travail de rapatriement des Taiwanais et leur prise en charge une fois à Taiwan. Par conséquent, il n’y aura pas de charter de rapatriement, ni aujourd’hui ni demain. »