Augmentation de la mortalité infantile par suffocation en 2019

29
Démonstration de dégagement des voies respiratoires pour un nourisson de moins d'un an (photo CNA)

La fondation Jing Chuan pour la sécurité de l’enfant a publié ce lundi les résultats statistiques des articles relatifs aux accidents infantiles pour l’année 2019.

Les deux premières raisons restent inchangées pour les enfants de moins de 14 ans puisque les accidents de la route et le manque de surveillance restent les deux principales causes de mortalité infantile. Cependant en 2019, dans le manque de surveillance, la sous-catégorie désignant l’ingestion de corps étrangers a augmenté significativement avec 12 cas de décès par suffocation dû à un corps étranger en 2019.

En 2019, les informations taiwanaises ont traité 276 cas d’accidents concernant les enfants, outre les agressions et les abus des enfants dont 45 cas fatals pour les enfants de moins de 14 ans, d’autre part 313 enfants auraient subi des traumatismes physiques ou psychologiques. Les raisons principales de blessures chez les enfants sont les accidents de la route (120 cas), le manque de surveillance (76 cas) et les installations non sécurisées (33 cas). Plus de la moitié des accidentés ont moins de 6 ans.

La présidente de la fondation Lin Yue-chin (林月琴) a rappelé que dans les cas d’accident de la route, le risque le plus important est le scooter: «Nous savons que la loi interdit de laisser les enfants debout sur les scooters devant le siège, mais elle n’interdit pas de les transporter à scooter, donc mettre son enfant assis à l’arrière c’est possible. La fondation attends encore que le ministère des Transports amende la loi. Mais l’opinion publique représente un grand obstacle à un tel amendement. Les Taiwanais ont besoin de ce moyen de transport qui représente un problème meurtrier chez les enfants.»

D’autre part la mortalité infantile par ingestion de corps étranger a augmenté significativement avec 12 cas en 2019 et 33 cas entre 2017 et 2019. Une forte augmentation par rapport aux 9 cas enregistrés entre 2014 et 2016. Cette cause d’accidents a ainsi quadruplé sur ces 3 dernières années.