Indemnisation pour la famille de la victime de Chan Tong-kai

34
Chan Tong-kai (au centre), assassin présumé de sa copine enceinte, a retrouvé sa liberté à Hong Kong (photo : Reuters - TPG)

Des médias hongkongais ont rapporté que le gouvernement taiwanais allait verser 1,5 millions de dollars taiwanais, soit environ 45 000 euros, à la famille de Amber Poon Hiu-wing (潘曉穎), une Hongkongaise originaire de Hong Kong assassinée à Taiwan en février 2018 par son petit ami, un Taiwanais du nom de Chan Tong-kai (陳同佳). Pour rappel, ce dossier est d’ailleurs à l’origine de la loi d’extradition à Hong Kong.

La commission ministérielle des Affaires continentales a confirmé hier que le gouvernement avait contacté des membres de la famille de la victime. La commission a souligné que le gouvernement a cherché à faire preuve d’empathie et à fournir l’assistance nécessaire à la famille. Conformément à la loi taiwanaise, si les membres de la famille de la jeune victime formulent une demande d’indemnisation, le gouvernement l’acceptera.

Notons que selon l’article 12 de la loi sur la protection des victimes, « après avoir versé des indemnités aux victimes d’infractions, l’État a le droit de réclamer une indemnisation aux auteurs ou aux personnes tenues de verser des indemnités. »