Pékin dénonce la loi anti-infiltration de Taiwan

53
Le Parlement taiwanais vote la loi anti-infiltration (compte facebook de Tsai Ing-wen)

Le Parlement taiwanais a voté hier en troisième lecture la loi anti-infiltration, destinée principalement à dissuader toute collaboration avec les autorités chinoises menaçant la sécurité nationale de Taiwan. Le Bureau chinois des affaires taiwanaises n’a pas tardé à réagir à cette législation en affirmant que la loi anti-infiltration s’oppose au peuple taiwanais et provoque le conflit interdétroit. Le Bureau a averti que les autorités taiwanaises auront à en assumer les conséquences.

Face aux journalistes, la présidente Tsai Ing-wen a pointé du doigt la source du problème : « Celui qui a fait le noeud est le plus à même de le défaire. Plusieurs pays démocratiques, dont Taiwan, viennent de voter des lois pour empêcher la Chine de s’infiltrer ou de s’ingérer dans leurs affaires intérieures. Ces pays ne sont pas à l’origine du problème. Au contraire, c’est Pékin qui doit cesser ses manipulations afin de se présenter comme un partenaire à qui on peut faire confiance. C’est cela la résolution fondamentale. » Tsai Ing-wen a ajouté que la nouvelle loi contre l’infiltration pouvait aussi montrer au monde entier la détermination de Taiwan de lutter contre les manipulations de Pékin.