L’Academia Sinica déchiffre le mécanisme neuronal des drosophiles, une recherche qui permettrait de lutter contre la dépression

25
L’Academia Sinica déchiffre le mécanisme neuronal des drosophiles (photo RTI)

L’Academia Sinica a indiqué aujourd’hui que l’équipe internationale dont fait partie ses chercheurs en biologie moléculaire a publié les résultats de sa recherche sur le mécanisme neuronal des mouches à fruits dans la revue « Nature Neuroscience » en décembre.

Lin Suewei (林書葦), chercheur assistant de l’Academia Sinica a détaillé que l’équipe de chercheurs a découvert « un neurone sur les drosophiles qui libère des neuropeptides appelés leucokinines. Cette libération est le signal commun à la faim et à la soif qui contrôle les neurones dopaminergiques pour que les mouches à fruits aillent chercher l’eau et la nourriture. Ces neurones dopaminergiques existent également chez l’homme et les mammifères en général. »
Et Lin Suewei de conclure qu’ils estiment que le même mécanisme existe dans le cerveau humain.

Selon l’Academia Sinica, cette recherche pourrait s’avérer importante dans la compréhension des maladies neurologiques telles que la dépression, l’anorexie et l’addiction et la recherche de soins possibles.