Les activités d’espionnage seront passibles de la peine à perpétuité

21
Le Parlement (Image RTI)

Le Parlement a amendé aujourd’hui la loi sur le travail du renseignement national.

Désormais, toute personne travaillant dans le renseignement national et qui divulgue ou fournit des informations relatives à l’identité des agents, aux activités ou au contrôle de sécurité de communication aux forces étrangères, aux forces extérieures hostiles ou à leur personnel sera passible de peine d’incarcération à perpétuité et la période des poursuites sera étendue à vie.

Par ailleurs, les personnes travaillant dans le renseignement et qui profitent du pouvoir ou des opportunités offertes par leur travail pour agir de manière illégale verront leur peine alourdie de moitié. Les députés du parti au pouvoir qui ont œuvré pour l’amendement de cette loi entendent intimider toute personne tentée par la divulgation des informations secrètes.