Une nouvelle loi prévoit la création d’une commission de défense des droits de l’homme

16
Yuan du contrôle (wikipedia-Venatic)

Le mardi 10 décembre, Journée internationale des droits de l’homme, le Parlement a voté en troisième lecture une nouvelle loi définissant la structure de la future commission nationale des droits de l’homme ainsi que ses fonctions.

Selon le texte, cette commission se rattachera au Yuan du contrôle, l’un des cinq pouvoirs de l’Etat. Dirigée par le président du Yuan du contrôle, la commission devra traiter tous les dossiers liés à des violations de droits de l’homme, telles que les cas de tortures et de discriminations, mais aussi présenter des rapports sur la situation des droits de l’homme à Taiwan.

La présidente de la République Tsai Ing-wen a salué cette législation, en affirmant qu’elle revêt une grande signification ; d’autant plus que le 10 décembre 2019 marquait les 40 ans de l’incident de Formose, un événement qualifié de tournant majeur dans l’histoire de la démocratisation de l’île.