Air Clean Taiwan dénonce les normes de contrôle des particules PM10 trop laxistes

61
pollution de l'air à Taipei (photo flickr)

L’organisation civile Air Clean Taiwan a tenu une conférence de presse concernant les particules de pollution PM10. Elle dénonce une pollution trop élevée en comparaison des normes actuelles définies par l’Organisation mondiale de la Santé.

Le président de Air Clean Taiwan, Yeh Guang-peng (葉光芃), a déclaré que le seuil actuel annuel de pollution au PM10 à Taiwan est de 65 microgrammes par mètre cube alors que la moyenne quotidienne est 125 microgrammes par mètre cube. Ces seuils ont été fixés en 1999 et n’ont pas été révisés depuis 20 ans. Selon lui, ces seuils sont bien moins stricts que ceux de 30 pays d’Amérique latine et d’Asie. Une situation qu’il dénonce fermement :« Notre seuil de PM10 est à 65, pour l’OMS c’est seulement 20. Vous trouvez que cette norme sert à quelque chose ? Que c’est une norme sûre ? Personne ne va s’alarmer avec une norme comme celle-là. »

Comme l’a rappelé Yeh Guang Peng, l’OMS préconise un seuil quotidien de PM10 limité à 50 microgrammes par mètre cube. La direction ministérielle de l’Environnement a proposé un projet d’amendement à la norme sur les particules aériennes cette année, ne baissant le seuil moyen annuel qu’à 50 microgrammes par mètre cube.