La Nouvelle politique vers le Sud appliquée au domaine médical

37
Centre médical taiwanais spécialisé du Mackay Memorial Hospital en Birmanie (Image : Aimable crédit du Mackay Memorial Hospital)

Écouter

La période qui a suivi l’élection de Tsai Ing-wen (蔡英文) en 2016 a été marquée, en terme de politique gouvernementale, par l’établissement d’une des politiques phares du DPP, une politique connue sous le nom de « nouvelle politique vers le Sud (NPVS) » qui visait à intensifier les échanges entre Taiwan et les pays d’Asie du Sud-Est dans plusieurs domaines (économique, touristique, culturel, scientifique, éducatif, …), avec en toile de fond une volonté de diversifier les échanges de Taiwan avec l’étranger et de réduire la dépendance économique de Taiwan vis-à-vis de la Chine.

Le gouvernement souhaitant promouvoir l’industrie et l’innovation taiwanais dans le domaine médical, le ministère de la Santé a lancé en 2018 un plan d’application de la NPVS dans le domaine médical, avec comme pilier le plan « un pays, un centre », qui consiste à charger plusieurs grands hôpitaux taiwanais d’apporter leur expertise et de partager leur expérience avec les autorités sanitaires et les centres de soins de sept pays d’Asie du Sud-Est et d’Asie du Sud, à savoir l’Inde, l’Indonésie, la Thaïlande, le Vietnam, les Philippines et la Malaisie, rapidement rejoints par la Birmanie. Ce partage de connaissances devait se faire par l’établissement, par les hôpitaux taiwanais, d’un centre médical taiwanais spécialisé dans les pays partenaires de la politique, un système qui fonctionne déjà depuis deux ans.