Malgré une consommation en baisse, le plastique continue de polluer les plages taiwanaises

45
Bonhomme de neige fait de plastique (Image : RTI)

L’association de protection de l’environnement « The Society of Wilderness » a organisé aujourd’hui un événement au parc créatif et culturel de Songshan, à Taipei, afin de sensibiliser le public au problème de la pollution plastique côtière.

Liu Yue-mei (劉月梅), présidente de l’association, a présenté les données collectées lors des opérations International Coastal Clean Up 2019, selon lesquelles l’occurrence de déchets plastiques tels que les sacs, les gobelets, couverts, pailles, et autres articles en plastique avait diminué par rapport à l’année dernière. Par ailleurs, Liu Yue-mei a noté que la diminution des pailles avait atteint les 27 %.

« Il faut continuer à nettoyer les plages régulièrement, et à réduire notre consommation de plastique dans notre vie quotidienne. Il faut nettoyer les rivières en amont, créer un cycle vertueux. Si on arrête de jeter nos déchets n’importe comment, alors nous n’aurons plus besoin d’aller les ramasser. Enfin, en opérant une réduction dans nos modes de vies, nous pourrons aussi diminuer nos quantités de déchets produits. »

Le groupe a présenté un « bonhomme de neige » fait de 950 gobelets plastiques et polystyrène récupérés sur les plages taiwanaises, et rappelé que les bouteilles et les bouchons de plastique, les mégots de cigarettes et les sacs plastiques sont les types de déchets que l’on retrouve le plus sur les côtes de Taiwan.