L’opposition de Kiribati demande l’organisation d’une session extraordinaire pour proposer une motion de censure contre le président

25
Drapeau des Kiribati (Image : Pixabay)

Selon la radio nationale de Nouvelle-Zélande, la RNZ, l’opposition de Kiribati demande actuellement l’organisation d’une session extraordinaire pour étudier la motion de censure contre le président.

Après que Kiribati a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec Taiwan en septembre dernier, l’opposition, majoritaire au parlement, a proposé une motion de censure contre le président Taneti Mamau dès le mois suivant. Cette motion avait été refusée par Tebuai Uaai, le président du parlement.

Un député de l’opposition, Loteaba Tebau, a demandé au tribunal de trancher sur la légitimité de ce refus. Le 12 novembre, la haute cour de Kiribati a jugé que le refus du président du parlement était illégal et que le parlement devait autoriser l’opposition à proposer des motions. Etant donné que Tebuai Uaai a devancé la fin de la session parlementaire à jeudi, l’opposition demande désormais l’organisation d’une session extraordinaire parlementaire. Bien entendu, cette demande peut encore être rejetée par le président du parlement. Depuis que Kiribati a rompu ses relations diplomatiques avec Taiwan, le gouvernement subit des pressions continues du parlement.

Après la démission du ministre de la Justice début novembre, le parlement a également refusé le projet budgétaire du gouvernement pour l’année 2020.