Pékin publie 26 mesures incitatives supplémentaires en plus des 31 de 2018

84
Taiwan face à la Chine (image : wikipedia - Supreme Dragon)

En Février 2018, la Chine avait annoncé « 31 mesures incitatives » pour attirer les entreprises et les talents taiwanais à rejoindre le continent. Cette tentative fut décrite par les Taiwanais comme un outil de propagande du continent pour annexer l’île. Les mesures concernaient alors de nombreux secteurs, y compris les affaires, le cinéma, la télévision, l’éducation et la médecine.

Ce lundi 4 novembre, le bureau chinois des Affaires taiwanaises a annoncé 26 nouvelles mesures concernant les compagnies taiwanaises et la population taiwanaise « afin de faire un pas en avant dans les relations économiques et culturelles interdétroit ».

Parmi les nouvelles mesures, 13 sont orientées vers les sociétés taiwanaises dont l’autorisation d’investir et de participer aux projets chinois relatifs aux équipements des technologis majeurs, au réseau 5G, à l’économie circulaire, à l’aviation civile, au parc à thèmes ou aux nouvelles organisations financières.

Selon ces mesures, les sociétés taiwanaises peuvent également profiter des financements, recours commerciaux, assurances de crédit d’importation, facilités d’importation et d’exportation et le soutien à la construction de sites de démonstration pour l’emploi des jeune interdétroit et l’entreprenariat.

Selon le communiqué chinois, les 13 autres mesures concernent les citoyens taiwanais en leur promettant les mêmes facilités que des Chinois notamment dans les domaines de la protection consulaire, de la coopération agricole, des transports, des frais de communication, des conditions d’achat immobilier, de la culture et le sport, des modèles d’évaluation pour les titres au sein d’une entreprise ou des recrutements. Le porte-parole du palais présidentiel, Ernesto Yun-kung Ting (丁允恭), a réagi aux nouvelles mesures émettant des réserves sur leur sincérité :

« En étudiant de plus près le contenu des mesures, on se rend compte que ces soi-disant bénéfices pour Taiwan sont contradictoires. Par exemple, d’une part la Chine autorise ses représentations à l’étranger à apporter des soutiens aux ressortissants taiwanais et de l’autre, elle exerce la pression sur notre développement des relations internationales. Ou encore elle prétend vouloir accueillir les athlètes taiwanais en Chine pour participer aux compétitions et, de l’autre, elle met encore plus de pression sur leur participation aux événements internationaux. Ce qu’ils appellent les bénéfices pour Taiwan, sont en fait un tissu de mensonges ironiques. »