Exercices taiwano-américains contre les cyber-attaques

54
Cérémonie d'ouverture des premiers Exercices taiwano-américain contre les cyber-attaques (photo RTI)

Pour l’ouverture de ces exercices de 5 jours, le directeur par intérim de l’AIT (American Institute in Taiwan), Raymond Greene, a prononcé un discours sur le caractère spécial de cette première. Le principe de cet exercice est essentiellement de lutter contre les menaces et attaques venant de la Corée du Nord et des autres acteurs.

Le directeur a insisté sur le fait que ces exercices de cyber-défense et cyber-attaque marquent une nouvelle frontière dans la coopération américano-taiwanaise en terme de cyber-sécurité au point de donner un caractère historique à la coopération en espérant développer ce type d’exercices bilatéraux dans la région à l’avenir à travers le future International Cybersecurity Center of Excellence : « Surtout en ce qui concerne la sécurité d’internet, la 5G ou les nouvelles normes de sécurité des technologies émergentes, via le centre, nous souhaitons collaborer fermement avec Taiwan et mener des projets sur la capacité des îles du Pacifique. »

De son côté, le gouvernement taiwanais a évoqué les cyber-attaques subies par Taiwan. Selon le directeur du bureau de la sécurité informatique du gouvernement, Chien Hung-wei (簡宏偉), en 2018, Taiwan était la cible de plus de 30 millions d’attaques par mois dont seulement 262 attaques étaient réussies. Parmi ces dernières attaques, seules six relevaient du niveau trois de la sécurité informatique, la réussite de défense de Taiwan est de 99,99%. La capacité de collecter des informations relève également des points forts de Taiwan dans le domaine.

Raymond Greene a rappelé que le rôle des CODE 2019 (Cyber-Offensive and Defensive Exercices), est avant tout d’aider chacun à échanger leurs connaissances, capacités et savoir-faire afin d’améliorer et renforcer significativement la cyber-défense intérieure.