Sommet de la sécurité aérienne : le ministre des Transports veut une coopération internationale pour un ciel dégagé de toute menace

15
Cérémonie d'ouverture du Sommet de la sécurité aérienne international (photo CNA)

L’ouverture du sommet pour la sécurité aérienne (IASS, International Aviation, Safety Summit) a eu lieu ce lundi pour trois jours d’échanges sur les questions de sécurité aérienne en présence de 37 pays et de 350 spécialistes de la question. Le ministre des Transports Lin Chia-Lung (林佳龍) a déclaré à l’ouverture du sommet que Taiwan étant un pays insulaire, le transport aérien est crucial à son développement économique et commercial. Taiwan est d’ailleurs la charnière entre l’Asie du Nord-Est et l’Asie du Sud-Est, ce qui explique la fréquentation de l’aéroport de Taoyuan. L’année dernière, ce dernier a accueilli 46,5 millions de passagers. Il est actuellement 11e mondial en terme de visiteurs et 5e mondial en terme de transport aérien de marchandises.

Le ministre a également rappelé la détermination de Taiwan à suivre le travail de  l’Organisation de l’aviation civile internationale (l’OACI) dont Taiwan ne fait pas partie. L’île a ainsi accompli le système de gestion de sécurité (SMS) fin 2016 et le nouveau programme national de sécurité (SSP) en octobre et d’organiser différents événements autour de la sécurité aérienne dont l’IASS : « Taiwan est un membre de la communauté aérienne internationale, nous continuerons de travailler étroitement avec l’ensemble des membres pour créer un ciel dégagé de toute menace. La signification d’organiser ce sommet en ces temps est d’autant plus importante. »

Ce sommet de trois jours est le plus grand événement mondial en matière de sécurité aérienne.