Affaire Chan Tong-Kai : Taiwan constitue un groupe interministériel

36
Chan Tung-kai ((陳同佳) suspect du meurtre de sa petite amie hongkongaise à Taiwan (photo CNA)

Taiwan oeuvre toujours pour faire venir à Taiwan le Hongkongais Chan Tong-Kai (陳同佳) suspecté de meurtre à Taiwan et qui ne peut être jugé à Hong Kong pour ce crime selon le système judiciaire hongkongais.
Tandis qu’aucune entente ne semble actuellement possible entre les deux gouvernements, un groupe ad hoc interministériel a été constitué à Taiwan sous l’égide du vice premier ministre Chen Chi-mai (陳其邁) avec trois principes sur lesquels le groupe travaille : un suivi du suspect qui devra se rendre escorté, l’assurance qu’il ne soit pas refoulé aux frontières et enfin que la sécurité optimale soit garantie.

Le gouvernement a également réitéré qu’il est inenvisageable que Chan Tong-Kai reste libre sans répondre de son crime, appelant le gouvernement hongkongais à ses responsabilités.