Aux Pescadores la dernière maison close disparaît

59
La dernière maison close des Pescadores baisse le rideau (photo CNA)

Le décès du gérant de la dernière maison close légale dans l’archipel des Pescadores vient de décéder à l’âge de 102 ans. Conformément à la loi en vigueur, son décès acte la fin de sa licence d’exploitation et met un terme définitif à l’existence des maisons closes aux Pescadores après un demi siècle d’activité.

Les maisons closes sur les Pescadores ont pris naissance des salons de thé à caractère sexuel de l’époque japonaise. L’apogée du secteur a été atteinte dans les années 1960-70 avec huit maisons closes qui accueillaient essentiellement des militaires postés sur l’archipel. Après cette période d’apogée, les affaires ont connu un déclin lié à la baisse régulière et progressive de la population militaire de l’archipel, entraînant la fermeture des maisons closes, les unes après les autres. La dernière d’entre elles entre donc dans l’histoire avec le décès du gérant Hsu.