De nombreux navires sabliers chinois opèrent dans les eaux taiwanaises

16
Les garde-côtes tentent d'intercepter les navires sabliers chinois opérant dans les eaux taiwanaises (aimable crédit des garde-côtes taiwanais)

Depuis début octobre, les habitants de l’île de Mazu, située tout près du continent chinois, observent de nombreux navires chinois extraire des granulats marins à proximité. Il s’agirait de navires sabliers impliqués dans le trafic très lucratif de sable. Les collectivités locales ont signalé ce problème aux garde-côtes taiwanais pour qu’ils protestent auprès des autorités chinoises.

Selon les pêcheurs de Mazu, dès l’apparition d’un navire de garde-côtes chinois, ces bateaux se dispersent mais ils reviennent aussitôt que possible. En raison de leur tonnage important et de leur nombre significatif, la division des garde-côtes taiwanais à Mazu a beaucoup de mal à les repousser. En réalité, en janvier et en mai derniers, deux navires sabliers chinois pénétrant dans les eaux de Mazu avaient été saisis et confisqués par la division.