Les océanographes observent des « mille-feuilles » dans le courant de Kuroshio

8
Planeur sous-marin utilisé dans les observations du courant de Kuroshio (photo RTI)

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui au sein du ministère des Sciences et technologies, un groupe d’océanographes de l’Université nationale de Taiwan a présenté un rapport sur ses observations du fameux courant marin Kuroshio, situé  dans l’ouest du Pacifique.

Le professeur Jan Sen (詹森), à la tête du groupe, a révélé : « Un phénomène important que nous avons observé est qu’au large de la côte orientale de Taiwan, le courant de Kuroshio n’est pas très stable. Tantôt il est plus large, tantôt plus étroit. Son bord, plus mince, est parfois plus proche de la côte et d’autres fois plus éloigné, pouvant aller jusqu’à quelque 100 km de l’île. » Le scientifique a précisé que dans le courant, lorsque deux masses d’eaux de température et de salinité différentes se rencontrent, elles ne se mêlent que de manière progressive et irrégulière, créant ainsi des croisements évoquant un sorte de mille feuille sur leur frontière.

Cette observation financée par le ministère des Sciences et technologies a été réalisée à l’aide d’un planeur sous-marin fabriqué aux Etats-Unis. L’appareil a effectué 434 plongées durant ses 87 jours de mission entre décembre 2016 et mars 2017. Les scientifiques ont souligné l’importance de cette découverte notamment pour les recherches sur les climats de la planète.