Le ministre des affaires étrangères regrette les violences de Hong Kong

60
Attaques par des voyous mafieux dans la station de métro de Yuenlong à Hong Kong (photo capture vidéo facebook)

Hier, à la fin de la journée de manifestations à Hong Kong, des heurts ont eu lieu. Les policiers ont tirés sans sommation des balles de caoutchouc sur les manifestants situés et ont fait disperser la foule avec des bombes lacrymogènes.

Un peu plus tard, un groupe d’une centaine de personnes masquées et vêtues de blanc,  supposé être des gangs ont attaqué à coup de bâtons toute personne habillée en noir dans la station de Yuenlong.

Le ministre taiwanais des Affaires étrangères, Joseph Wu (吳釗燮), a déploré ce matin les violences perpétrées hier soir. Il a regretté de voir l’état de droit s’éroder et de constater la division entre le peuple et le gouvernement de Hong Kong s’élargir. Il a précisé que le seul pas en avant est l’instauration de véritables élections démocratiques et non une violence dans les rues et le métro. La liberté et les droits de l’homme de la population doivent être préservés.

Le bilan des attaques dans le métro est de 36 blessés dont une femme enceinte.