Energie solaire : la concurrence chinoise à l’origine du licenciement massif à Taiwan

23
Panneaux solaires (archive CNA)

Le gouvernement taiwanais cherche à promouvoir les énergies vertes, avec l’objectif  de renoncer complètement à l’énergie nucléaire. Cependant, le secteur solaire est confronté à une forte concurrence de la Chine, à tel point que 3 000 postes ont été supprimés en l’espace d’un an.

Aujourd’hui, lors d’une interview, Kuo Hsuen-fu (郭軒甫), qui vient de quitter son poste de président de la Photovoltaic Generator system Association (PVGSA), a précisé l’origine du problème : « Si vous basez encore votre fabrication sur le polysilicium, vous serez directement éliminé parce que vos concurrents s’appuient sur quelque chose de plus moderne, de plus efficace que vous et vendent même leurs produits moins cher. Alors, qui acheterait encore des produits à base de polysilicium ? Le secteur se retrouve maintenant dans une période d’ajustement, où le polysilicium est peu à peu remplacé par le silicium monocristallin. Les usines qui veulent survivre n’ont pas d’autre choix que de recourir au silicium monocristallin. »

Selon Kuo Hsuen-fu, si Taiwan a du mal à rivaliser avec la Chine dans la fabrication de cellules photovoltaïques, l’île a de la possibilité de s’imposer dans la production de modules solaires.