Taiwan surveille la guerre commerciale entre le Japon et la Corée du Sud

36
Semi-conducteurs (image froter)

Depuis le 4 juillet, le Japon exige à ses entreprises d’obtenir une approbation du gouvernement pour exporter les produits comme le polyimide fluoré ou le fluorure d’hydrogène, soit des matériaux clés pour fabriquer des puces et des smartphones vers la Corée du Sud. Face à cette décision qui nuit largement à l’industrie des semi-conducteurs sud-coréenne, Séoul a indiqué qu’elle prendrait des mesures de rétorsion à l’encontre du Japon.

Arisa Lui (劉佩真), chercheuse de l’institut de recherche économique de Taiwan, a analysé cette guerre commerciale et son éventuel impact sur Taiwan : « Nous estimons que la situation restera toujours sous contrôle jusqu’au troisième trimestre. Si la Corée du Sud et le Japon ne parviennent pas à un accord au dernier trimestre, il est probable que les entreprises taiwanaises reçoivent de nouvelles commandes, surtout les professionnels des produits chimiques ou de la mémoire vive. Cependant, étant donné que la présence taiwanaise à l’échelle internationale reste faible sur ces deux marchés, les bénéfices que Taiwan pourrait en tirer sont restreints. »

L’institut invite les fournisseurs taiwanais des groupes coréens à être particulièrement vigilents sur l’éventuel impact de cette guerre entre le Japon et la Corée sur leurs futures commandes.